mercredi 27 avril 2011

Reconversion originale

Chers amis environnementalistes et brillants chercheurs zélés, vous en conviendrez : s'engager dans un ardent combat pour la sauvegarde de la planète et la préservation des tubes néon est dorénavant notre absolue priorité. Aussi, confions le rébarbatif tri des pots de yaourts à la masse populaire hantée par son taux de cholestérol pour nous concentrer activement sur l'invention de nouvelles sources d'énergie.

Il est toutefois inutile de tergiverser ; en France, comme en Europe de manière générale, nous pouvons aujourd'hui aisément effectuer le constat suivant : la disparition des combustibles fossiles est rigoureusement proportionnelle à la réhabilitation des comportements incongrus à tendance moyenâgeuse.
Il nous suffit donc tout simplement de repérer dans notre environnement urbain lesdits comportements envahissant futilement l'espace public pour leur affecter une insoupçonnée praticité écologique.
C'est pourquoi, chers électeurs potentiels, je me permets de vous exposer fièrement ci-après mes propres propositions pour un avenir meilleur et pastoral :

- la prière de rue photovoltaïque ; en appliquant astucieusement un panneau photo-émetteur sur le fessier de tout illuminé religieux extra-muros, nous serons en mesure de récupérer chaque vendredi un précieux kilowatt-heure d'énergie solaire brute au mètre carré.

- le niqab éolien ; judicieusement amarrées à un arbre rotatif fixé au sommet de chaque minaret, les farouches porteuses de voilures épaisses pourront dorénavant s'exposer à leur guise, tout en tournoyant de manière récréative dans le sens du prophète, avec la promesse d'une production de près d'un mégawatt en période d'Aïd-el-Kebir.

Et nous saluerons ainsi comme il se doit cet inespéré retour du Siècle des Lumières.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire